Video – HAFIDI : L’organisation du sommet Climate Chance à Agadir est une fierté pour le Maroc.

HAFIDI : L’organisation du sommet Climate Chance est une fierté pour le Maroc et particulièrement pour la région de Sous Massa.

Président du Conseil Régional Souss Massa Drâa
Président du Conseil Régional Souss Massa Drâa

Agadir s’apprête à accueillir du 11 au 13 septembre la deuxième édition du Sommet Climate Chance 2017. Suite à la conférence de presse, M. Brahim HAFIDI, Président du Conseil Régional Souss Massa Drâa et co-organisateur de ce sommet, a partagé avec nous les attendus de cet évènement mondial. Ce rendez-vous annuel réunira l’ensemble des acteurs non-étatiques, engagés dans la lutte contre le dérèglement climatique, dans un cadre d’échange et de partage.

Pour le président de la région Sous-Massa, le périmètre de responsabilité des états se limite à la prise des décisions politiques et l’élaboration des stratégies environnementales de haut niveau. Tandis que la traduction de ces stratégies sur le terrain passe obligatoirement par l’implication réelle des acteurs non- étatiques, au travers des collectivités territoriales, des entreprises ancrées dans les régions, etc. Pour cela, ils doivent consolider leurs positionnements, renforcer leurs négociations et constituer des coalitions.

Selon M. HAFIDI, il est tout à fait naturel, après le succès de l’organisation marocaine de la COP 22 à Marrakech, d’accueillir le Climate Chance Sommet au Maroc. C’est une fierté pour le Maroc et particulièrement pour la région de Sous Massa d’abriter cet évènement de grande envergure. Il est important de souligner que c’est pour la première fois que ce sommet est organisé sur une terre africaine. Ce continent qui est à la fois le plus touché par les effets néfastes du changement climatique et en même temps celui qui pollue le moins et qui bénéficie faiblement des financements auprès des organismes internationaux destinés aux projets durables.

Le programme de cet évènement est très riche en ateliers et en retours d’expérience. Il est prévu de mettre le focus sur plus de 80 initiatives intéressantes et de bonnes pratiques autour d’une quinzaine de thématiques. Notamment l’organisation de plénières dédiés aux différents enjeux liés au changement climatique : financements des projets durables, la migration et développement, les villes africaines, etc.

Lors de ce sommet, le Maroc compte présenter l’initiative des Oasis durables qui a pour vocation la réhabilitation des Oasis marocaine. Ce projet porté par l’Agence Nationale pour le Développement des Zones Oasiennes et de l’Arganier (ANDZOA) a pu bénéficier du financement climatique via le fond d’adaptation et du fond vert. De ce fait, cette expérience sera riche en enseignement, d’une part pour les pays qui souhaitent mettre en place un modèle durable pour la gestion de leurs oasis, et d’autres part pour tout pays africain désireux d’instruire un projet de financement auprès des organismes internationaux.

Pour rappel, l’édition de cette année est co-organisée avec la région de Sous Massa dont l’engagement en matière de développement durable, notamment dans le domaine des énergies renouvelables et du tourisme durable, n’est plus à démontrer.

Rahif SADELLAH
A propos Rahif SADELLAH 56 Articles
Journaliste

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*