Agriculture : Baisse des exportations de tomates marocaines

Tomates marocaines
Tomates marocaines

Lors de la campagne 2016-2017, les exportations de fruits et légumes ont suivi une bonne dynamique mais ce n’est pas le cas de celles des tomates qui étaient en baisse.

Les exportations de tomates se sont élevées à 517 100 tonnes au cours de la campagne 2016-2017 contre 537 200 en 2015-2016. Cela représente une baisse de 4%, indique l’Etablissement Autonome de Contrôle et de Coordination des Exportations (EACCE).

Les tomates à la baisse

Ce déclin est en partie dû à une légère baisse des exportations vers l’Union Européenne, qui est le principal client du Maroc. Les expéditions de tomates pour cette destination ont en effet diminué de 1% : elles sont passées de 409 000 en 2015-2016 à 402 900 tonnes en 2016-2017. La baisse la plus conséquente a toutefois été enregistrée pour les tomates à destination de la Russie. Celles-ci sont passées de 112 300 T à  96 200 T soit une chute de 14% ! Les pays du Golfe ont eux aussi commandé moins de tomates chérifiennes. De 12 200 T, les exportations sont passées à 11 600 soit une baisse de l’ordre de 6%.

+85% pour les exportations de pastèque

Dans l’ensemble, les exportations de fruits et légumes marocains enregistrent une bonne dynamique : +6% en 2016-2017 par rapport à 2015-2016. Cette hausse est principalement due à la bonne commercialisation des pastèques dont le tonnage à l’export est passé de 74 000 à 137 000 T soit une augmentation de 85% !

Prévisions guère plus satisfaisantes pour 2016-2017

L’Association des Producteurs Exportateurs de Fruits et Légumes (APEFL) ne prévoit pas d’amélioration pour la campagne en cours. Cela s’explique par les conditions météorologiques intenses qu’a subit la région d’Agadir, principale zone productrice de fruits et légumes pour l’exportation, au cours de l’été/automne 2017. La sécheresse et les fortes chaleurs laissent présager une baisse de production et donc une baisse de volume à l’export.

La vague de chaleur qui a touché Agadir à la fin du mois d’août a coïncidé avec les dates de semis ce qui a entraîné des pertes. Les fortes chaleurs ont aussi un impact sur les premiers bouquets, la nouaison et les colorations des fruits.

Les exportations de la campagne 2016-2017 dépendront des conditions climatiques hivernales, de la maîtrise des virus et ravageurs et de l’état du marché de l’UE.

Notons que les exportations de tomates espagnoles ont également connu une baisse de 12%. En revanche, la Turquie a renforcé sa présence sur le marché international avec une hausse de 70% : désormais 100 000 de fruits turques alimentent le marché international. L’embargo russe envers les produits européens est l’un des principaux facteurs ayant permis à la Turquie de se repositionner.

Avec AgriMaroc

Rédaction
A propos Rédaction 2224 Articles
LEVERT.MA est un journal électronique marocain dont l’activité principale est la communication sur l’environnement et le développement durable avec un ancrage local et des perspectives mondiales...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*