António Guterres se félicite de l’engagement du G20 à lutter contre les changement climatiques

Le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres
Le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres a estimé, à la Conclusion du Sommet du G20, que la Déclaration de Buenos Aires réaffirme les Objectifs de développement durable pour 2030, l’Accord de Paris sur le climat et une approche multilatérale du commerce mondial.

Dans un communiqué de presse publié par son porte-parole, Stéphane Dujarric, le Secrétaire général estime que la déclaration du G20 a souligné trois messages clés par rapports aux enjeux mondiaux du moment.

« Les dirigeants du G20 ont réaffirmé leur soutien à l’Agenda 2030 pour le développement durable, notre projet mondial pour une mondialisation juste qui ne laisse personne pour compte. Le document s’est engagé à utiliser tous les outils politiques pour parvenir à une croissance forte, durable, équilibrée et inclusive », a relevé le Secrétaire général.

Le chef de l’ONU se réjouit aussi que les dirigeants du G20 ont souligné la nécessité de renforcer l’ambition dans la lutte contre les changement climatiques et ont exprimé leur soutien sans faille aux pays signataires pour la mise en œuvre des engagements énoncés dans leurs contributions déterminées au niveau national.

Ces accords conclus par les dirigeants des 20 plus grandes économies du monde, qui représentent également la plus grande part des émissions mondiales de gaz à effet de serre, peuvent aider la communauté internationale à faire en sorte que le changement climatique soit une course que nous pouvons gagner », a déclaré le Secrétaire général qui a pris part au Sommet.

« C’est une course que nous devons gagner », a ajouté souligné le Secrétaire général, ajoutant que « l’accord sur le programme de travail de Paris à la COP 24 à Katowice – essentiellement le livre de règles pour l’application – fera progresser considérablement la mise en œuvre ».

Enfin, selon M. Guterres, en Argentine, les dirigeants des 20 économies les plus fortes du monde ont aussi reconnu l’importance d’une approche multilatérale du commerce et de la réforme de l’Organisation mondiale du commerce et ont réitéré leur engagement en faveur d’un ordre international fondé sur des règles.

MAP

Houcine ABENKCER
A propos Houcine ABENKCER 643 Articles
Cofondateur et rédacteur en chef du journal électronique LeVert.ma

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.