Le bilan des 120 jours du gouvernement vu par Othmani

Le Chef du gouvernement, Saâd Eddine El Othmani,
Le Chef du gouvernement, Saâd Eddine El Othmani,
Le Chef du gouvernement, Saâd Eddine El Othmani, a présenté, lundi à Rabat, un document détaillant le bilan de quatre mois de l’action du gouvernement « 120 jours, 120 mesures »

Le Chef du gouvernement, M. Saâd Eddine El Othmani, a affirmé, lundi, que le gouvernement a accompli du progrès et d’importantes réalisations malgré le fait qu’il a entamé son action dans un contexte politique marqué par des difficultés, des contraintes et des défis.

Dans un document détaillant le bilan de quatre mois de l’action du gouvernement « 120 jours, 120 mesures », M. El Othmani a indiqué que ces contraintes ont porté principalement sur le retard pris dans l’adoption de loi des finances 2017, les défis relatifs à la gestion des événements d’Al Hoceima, notant que le gouvernement a tenu à déployer des efforts supplémentaires pour se rattraper, communiquer, reprendre confiance, mobiliser les ressources nécessaires, mettre en place une coordination plus accrue entre les différents intervenants et donner une forte impulsion à l’action gouvernementale.

Le gouvernement a également mis en place des mécanismes de suivi et de coordination et lancé une dynamique gouvernementale basée sur « l’écoute et la réalisation », outre un programme de communication avec les Conseils régionaux et les élus visant à accompagner les projets de la régionalisation avancée, a-t-il poursuivi.

Ce bilan, a-t-il ajouté, a été aussi marqué par l’engagement du gouvernement à rattraper le retard pris dans l’exécution du programme « Al Hoceima-Manarat Al Moutawassit », lequel programme a été traité dès le premier jour du gouvernement et placé parmi ses priorités, en lui accordant un grand intérêt, notant que le gouvernement a tenu à accélérer la réalisation des projets de développement déjà entamés, outre le lancement de nouveaux chantiers.

M. El Othmani a également fait savoir que le gouvernement a veillé au lancement et au suivi de plusieurs projets de développement, de nouveaux chantiers et de conventions destinés aux différentes régions du Royaume.

Concernant les lois adoptées par le Parlement, qui sont au nombre de 48 et qui portent sur des secteurs vitaux comme la Santé, la protection sociale, les coopératives, la protection des propriétés d’autrui, les investissements, les exportations, l’économie numérique et la justice, elles ont été consignées dans une annexe, puisqu’elles font parties du bilan du Parlement, « malgré le rôle du gouvernement dans l’accélération de leur adoption après avoir fixé les projets de lois qui étaient déposées auprès du Parlement, y compris la loi des finances », a indiqué le Chef du gouvernement.

Ces annexes, a-t-il poursuivi, portent également sur une liste de 18 exposés relatifs aux politiques publiques présentés lors des Conseils de gouvernement, ainsi qu’une autre liste sur les publications périodiques du Chef de gouvernement.

Le bilan ne recense pas l’ensemble des réalisations du gouvernement dans tous les domaines et secteurs, mais se contente à présenter un échantillon des réalisations les plus importantes qui ont un impact sur les citoyens et les acteurs économiques et sociaux, a noté M. El Othmani, faisant remarquer que chaque département gouvernemental a élaboré son propre rapport détaillé.

Rédaction
A propos Rédaction 2224 Articles
LEVERT.MA est un journal électronique marocain dont l’activité principale est la communication sur l’environnement et le développement durable avec un ancrage local et des perspectives mondiales...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*