Biodiversité : Le déclin des abeilles, un drame qui menace la planète entière

Le déclin des abeilles est un drame qui menace la planète entière. Qu’elles soient élevées dans des ruches ou sauvages et solitaires le verdict est le même. La faute à la pollution, au climat, aux virus, au frelon d’Asie et surtout aux pesticides qui déciment des colonies entières.

En cause, plus particulièrement, les néonicotinoïdes, théoriquement proscrits en Europe à partir de septembre 2018. Leur dangerosité n’est plus à mettre en doute. Dernièrement, l’EFSA (Autorité Européenne de Sécurités des Aliments) reconnaissait le risque élevé pour les abeilles domestiques et sauvages.

Les néonicotinoïdes sont sources de mortalité chez l’abeille, insecte indispensable au maintien de la biodiversité. L’abeille participe à près de 80% à la pollinisation, c’est-à-dire à la reproduction des plantes, ce qui en fait un élément primordial à la survie du monde végétal. A titre d’exemple, en France, le taux de mortalité des abeilles est passé de 5% dans les années 90, période à laquelle les néonicotinoïdes ont été introduits sur le marché, à 30% en 2015. Pourtant, les pesticides sont déversés à dose non-létale. Une question se pose alors : pourquoi le taux de mortalité des abeilles a autant augmenté ?

Il s’avère que ces pesticides s’attaquent au système nerveux des butineuses. Les substances chimiques induisent des troubles qui affectent la pollinisation. Les abeilles sont désorientées et ne parviennent pas à reconnaître les fleurs à butiner. Il a ainsi été démontré que des abeilles intoxiquées et lâchées à 1 km de leur ruche ne retrouvent pas leur chemin. Certaines molécules présentes dans les pesticides les empêchent de s’orienter, et lorsqu’elles sont loin de leur ruche, les abeilles meurent, nous indique Sciences et Avenir. Un autre effet néfaste des produits néonicotinoïdes sur les abeilles est l’altération du sperme chez les mâles qui affecte la reproduction des abeilles.

L’abeille est un bio-indicateur, une sentinelle, un symbole pour l’ensemble de la société. Si on n’a plus de pollinisateurs, il y aura un impact énorme sur notre écosystème.

Rédaction
A propos Rédaction 2637 Articles
LEVERT.MA est un journal électronique marocain dont l’activité principale est la communication sur l’environnement et le développement durable avec un ancrage local et des perspectives mondiales...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*