Une délégation Guinéenne en visite à la STEP d’Ifrane

a Station d’épuration des eaux usées en boues activées (STEP) de la ville d’Ifrane
a Station d’épuration des eaux usées en boues activées (STEP) de la ville d’Ifrane

Une délégation composée de cadres et ingénieurs de la République de la Guinée, a effectué mercredi une visite à la Station d’épuration des eaux usées en boues activées (STEP) de la ville d’Ifrane, dans le cadre d’un programme conçu par l’Office national de l’électricité et de l’Eau potable (ONEE) visant le renforcement des capacités à travers l’identification des compétences et des besoins en formation.

A cette occasion, Mohamed Ilyas Mansouri, chef de service Eau à l’Office Nationale de l’Electricité et de l’Eau potable (ONEE) de la région d’Ifrane-Meknès, a fait savoir que cette station d’épuration est de type boues activées d’une capacité de traitement de 41.272 équivalents habitants pour un débit de 8892 M3/j à l’horizon 2025.

Selon le responsable, la Station d’Epuration est dotée d’un traitement tertiaire par Ultra-Violet, dans la perspective d’une éventuelle réutilisation pour l’irrigation des terrains agricoles avoisinant la Station.

Le projet d’assainissement liquide de la ville d’Ifrane, financé dans le cadre du Programme National d’Assainissement Liquide (PNA) avec une enveloppe budgétaire globale de 102 millions de Dirhams, est réalisé en partenariat avec la collectivité territoriale d’Ifrane et cofinancé par les bailleurs de fonds européens (KFW-BEI-UE), a-t-il précisé.

Il a ajouté que le programme de formation réalisé par l’ONEE, vise le renforcement des connaissances professionnelles des intervenants dans le domaine de l’assainissement liquide notamment en ce qui concerne le développement et l’exploitation des stations d’épurations des eaux usées.

M. Mansouri a, dans une déclaration à la MAP, rappelé que suite à la signature d’une convention entre le Royaume du Maroc et la Guinée-Conakry, plusieurs actions ont été entreprises pour la mise en oeuvre d’un programme de formation destiné aux cadres guinéens et axé sur le renforcement des capacités à travers l’identification des compétences et des besoins en formation.

La réalisation de la STEP d’Ifrane, a-t-il indiqué, tend, entre autres, la couverture de toutes les zones en réseau d’assainissement, la réhabilitation du réseau des eaux usées de capacité insuffisante ou en mauvais état, l’élimination et l’interception des rejets existants et le transfert des eaux usées vers la station d’épuration, ainsi que la protection des ressources en eau, l’amélioration des conditions sanitaires, la participation au développement socio-économique de la région et l’amélioration de l’aspect de la ville.

Selon M. Mansouri, la STEP d’Ifrane s’inscrit dans le cade du Programme National d’Assainissement Liquide (PNA) qui concerne 260 Communes Urbaines avec une enveloppe budgétaire approximative de 43 Milliards de Dirhams à l’horizon 2020, et qui a pour objectif le rattrapage progressif du retard dans le domaine de l’assainissement liquide et cela par le rabattement de la pollution générée par les eaux usées à moins de 60 pc et le développement du taux de raccordement au réseau d’assainissement pour atteindre 80 pc.

MAP

Rédaction
A propos Rédaction 2828 Articles
LEVERT.MA est un journal électronique marocain dont l’activité principale est la communication sur l’environnement et le développement durable avec un ancrage local et des perspectives mondiales...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*