Chine: la catastrophe écologique menace après le naufrage d’un pétrolier iranien

Photo fournie par le ministère des Transports chinois montre une intervention de navires chinois
Photo fournie par le ministère des Transports chinois montre une intervention de navires chinois

Le naufrage du pétrolier iranien Sanchi qui transportait 136.000 tonnes de condensats, des hydrocarbures légers pourrait provoquer une catastrophe écologique majeure en mer de Chine orientale.Il a sombré dimanche après avoir brûlé pendant une semaine à la suite d’une collision avec un cargo à environ 300 km à l’est de Shanghai.

Seuls trois corps ont été récupérés sur les 32 membres d’équipage qui se trouvaient à bord, 30 Iraniens et deux Bangladais. Il n’y a aucun espoir de retrouver des survivants et les opérations de recherche ont été interrompues.

De son côté, l’autorité maritime chinoise a alerté dans un second temps lundi sur le fait que la marée noire s’étendait, avec « plusieurs » nappes de pétrole, « beaucoup plus importantes qu’hier ». Trois nappes distinctes, mesurant jusqu’à 18,2 kilomètres de long, ont été repérées par des avions de surveillance, a annoncé l’Administration océanique d’État (SOA), citée par l’agence de presse Xinh.

 

L’accident constitue « le plus gros rejet de condensats dans la nature de toute l’histoire du pétrole », commente depuis l’Alaska Richard Steiner, un spécialiste des marées noires, qui suppose que la totalité de la cargaison a été soit brûlée, soit répandue en mer.

Cétacés, poissons, oiseaux et plancton qui entrent en contact avec cette pollution peuvent soit mourir à brève échéance soit contracter des maladies, des infirmités ou encore devenir stériles, selon Richard Steiner.

 

Rédaction
A propos Rédaction 2727 Articles
LEVERT.MA est un journal électronique marocain dont l’activité principale est la communication sur l’environnement et le développement durable avec un ancrage local et des perspectives mondiales...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*