Climat : Ségolène Royal entame sa mission d’ambassadrice pour les pôles

Ségolène Royal, Ambassadrice pour les pôles
Ségolène Royal, Ambassadrice pour les pôles
L’ancienne ministre de l’environnement de François Hollande accède au poste d’ambassadrice chargée de la négociation internationale pour les pôles Arctique et Antarctique. Nommée officiellement le 28 juillet, l’ex-présidente de la conférence climat, la COP21, ne cachait pas, depuis plusieurs semaines, l’envie de « mettre ses compétences au service du combat climatique ».
Elle succède à une autre personnalité socialiste, Michel Rocard, non remplacé dans cette fonction à sa mort, à l’été 2016. L’ancien premier ministre avait occupé pendant sept ans ce poste, créé en 2009 par Nicolas Sarkozy, qui appartient à la famille des ambassadeurs thématiques. L’ambassadeur pour les pôles n’est pas rattaché à un pays.

Cette experte se voit confier également le suivi de l’alliance solaire internationale, l’organisation à but non lucratif visant à renforcer la coopération Nord-Sud autour de cette énergie renouvelable.

Lancée au moment de la COP21 sous coprésidence française et indienne, cette coalition de 121 pays se fixe pour objectif de déployer un terawatt de capacités solaires additionnelles d’ici à 2030 et espère mobiliser 1 000 milliards de dollars d’investissement pour financer les infrastructures nécessaires.

 

Au printemps 2017, l’ancienne ministre de l’environnement briguait la direction du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) et croyait fort dans ses chances d’obtenir ce poste qui compte parmi les plus influents du système de l’ONU.

Le secrétaire général Antonio Guterres lui a préféré le diplomate allemand Achim Steiner, parfait connaisseur de la machine onusienne pour avoir occupé pendant huit ans une autre grande agence, le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE).

L’ex-présidente de la région Poitou-Charentes s’est donc mise à explorer d’autres pistes. Lors de la passation des pouvoirs avec Nicolas Hulot, le 17 mai, elle avait confié vouloir fonder une entreprise sur la croissance verte et mettre sur pied une association pour promouvoir la justice climatique.

Rédaction
A propos Rédaction 2040 Articles
LEVERT.MA est un journal électronique marocain dont l’activité principale est la communication sur l’environnement et le développement durable avec un ancrage local et des perspectives mondiales...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*