La contribution du Maroc à la dynamique mondiale pour la protection de l’environnement mise en évidence à Nairobi

Nezha El Ouafi
Nezha El Ouafi, la secrétaire d'Etat au Développement durable, mardi à Nairobi.

La secrétaire d’Etat au Développement durable, Nezha El Ouafi, a souligné, mardi à Nairobi, la contribution du Maroc, conformément aux instructions royales, à la dynamique mondiale pour la protection de l’environnement.

Cet engagement s’est traduit par l’adhésion du Royaume aux différents accords environnementaux multilatéraux et régionaux et leur mise en œuvre au niveau national, à travers le lancement de plusieurs projets stratégiques, institutionnels, juridiques et opérationnels, a déclaré El Ouafi, qui s’exprimait lors d’une séance plénière. le segment ministériel de la 3ème Assemblée des Nations Unies pour l’environnement.

La dernière décennie a été particulièrement marquée par la mise en place d’une base solide permettant au Royaume de mettre son développement sur la voie de la durabilité, soulignant que le droit à l’environnement est inscrit dans la Constitution de 2011 et l’adoption récente par le Conseil de Les ministres (juin 2017) de cette stratégie, en tant que cadre unificateur des programmes sectoriels visant à atteindre de manière équilibrée et intégrée les objectifs économiques, sociaux, environnementaux et culturels, témoignent de la prise en compte effective du développement durable dans la politique gouvernementale.

Elle a ajouté que cette stratégie vise une transition vers une économie verte et inclusive d’ici 2030 à travers un ensemble de réformes politiques, institutionnelles, juridiques et financières, engagées pour promouvoir le développement des énergies renouvelables, l’efficacité énergétique, l’économie de l’eau, déchets liquides et résilience aux impacts du changement climatique.

Plusieurs programmes de contrôle de la pollution ont été lancés, rappelle El Ouafi, mentionnant à cet égard le programme national de gestion et de valorisation des déchets, le programme national d’assainissement liquide, le programme de prévention de la pollution industrielle et le programme national d’amélioration de la qualité de l’air. arsenal juridique consolidé par la loi interdisant la production et l’utilisation de sacs en plastique.

L’Assemblée des Nations Unies pour l’environnement est l’organe de décision le plus important au monde en matière d’environnement.

C’est également une plate-forme idéale pour rassembler différentes parties prenantes: les gouvernements, la société civile / les grands groupes, la science et le secteur privé pour leur permettre de travailler ensemble pour relever les défis communs et sans précédent auxquels le monde est confronté.

Les ministres de l’Environnement de tous les pays du monde se réunissent pour discuter du statut, des tendances et des actions à entreprendre pour lutter contre la pollution sous toutes ses formes: air, marine, eau douce, sol et terre, y compris les produits chimiques et les déchets.

L’Assemblée de cette année lancera les dialogues interactifs sur le leadership, qui offriront aux participants l’occasion d’un engagement et d’une discussion de haut niveau sur la manière de parvenir à une planète sans pollution.

(MAP)

Rédaction
A propos Rédaction 2270 Articles

LEVERT.MA est un journal électronique marocain dont l’activité principale est la communication sur l’environnement et le développement durable avec un ancrage local et des perspectives mondiales…

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*