Dakar: Inauguration d’une unité de dépistage et de traitement du cancer, financée par la Fondation Lalla Salma

Fondation Lalla Salma-Prévention et Traitement des cancers.

L’unité de dépistage et de traitement du cancer du sein et du col de l’utérus relevant du centre de santé Gaspard Kamara de Dakar et financée par la Fondation Lalla Salma-Prévention et Traitement des cancers a été inaugurée mardi en présence d’une délégation de la Fondation Lalla Salma-Prévention et Traitement des cancers.

Il s’agit du lancement officiel de la phase pilote du projet de détection précoce des cancers du sein et du col de l’utérus au niveau du district centre de Dakar.

La cérémonie de lancement de ce projet a été marquée par la présence, notamment, de l’ambassadeur du Maroc à Dakar, Taleb Barrada, le Président de la commission scientifique de la Fondation Lalla Salma-Prévention et Traitement des cancers, Dr Moulay Tahar Alaoui et Dr Youssef Chami, chargé de la coopération avec les pays d’Afrique au sein de la Fondation.

A cette occasion, la Directrice générale de la Santé au Sénégal, Mme Marie Khemesse Ngmo Ndiaye, a indiqué qu’« à la faveur de ce projet de partenariat qui sera conjointement financé par la Fondation Lalla Salma-Prévention et Traitement des cancers, dans le cadre de la convention signée avec la Fondation Servir le Sénégal et le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), la phase pilote du programme national de dépistage du cancer du col de l’utérus au niveau du centre Gaspard Kamara bénéficie d’équipements sophistiqués ».

Il s’agit, a-t-elle poursuivi, de machines de résection à l’Anse diathermique, d’appareils de cryothérapie, de colposcopes, de moniteurs, de kits d’instruments gynécologiques et de kits de matériel de consultation.

« Ceci témoigne de l’engagement et de la détermination de la Fondations Lalla Salma-Prévention et traitement des cancers et la Fondation Servir le Sénégal à accompagner l’Etat du Sénégal notamment dans la lutte contre le cancer du col de l’utérus et du sein », a-t-elle noté.

Selon elle, la situation du cancer au Sénégal est « gravissime », étant donné que cette maladie est particulièrement mortelle chez des malades vus essentiellement à un stade avancé et ayant un faible accès au traitement, ajoutant que la mise en place de projet pilote va permettre aux femmes de bénéficier en plus de ce dépistage, de la prise en charge des lésions précancéreuses permettant ainsi aux populations une prise en charge précoce et correcte.

De son côté, Pr Mamadou Ba, conseiller spécial en santé près la présidence de la République sénégalaise a fait savoir que l’implantation du centre de dépistage du cancer du sein et du col de l’utérus au sein du centre Gaspard Kamara est le fruit d’une coopération féconde entre la Fondation Lalla Salma-Prévention et Traitement des cancers et la Fondation Servir le Sénégal.

Il a ajouté que les équipements mis en place au centre Gaspard Kamara vont permettre à un nombre important de femmes sénégalaises de faire le dépistage du cancer du sein et du col de l’utérus.

L’inauguration de cette unité s’inscrit dans le cadre du projet « Care4Afrique », qui consiste en l’implémentation d’un programme pilote de dépistage du cancer du col de l’utérus basé sur l’approche d’une visite unique « dépister puis traiter » et l’amélioration de la capacité du diagnostic précoce du cancer du sein au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire, au Sénégal, et au Tchad.

Le projet est financé par la Fondation Lalla Salma-Prévention et Traitement des cancers qui apportera également les équipements et le financement des sessions de formations, alors que le CIRC participe à ce projet grâce à son assistance technique.

 

LeVert avec MAP

Rédaction
A propos Rédaction 2270 Articles

LEVERT.MA est un journal électronique marocain dont l’activité principale est la communication sur l’environnement et le développement durable avec un ancrage local et des perspectives mondiales…

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*