Déchets ménagers : Les yaourts « périmés » restent bons

Des petits gestes quotidiens permettraient à un bon nombre d’entre nous de réduire nos déchets ménagers et en prime réaliser des économies. Parmi les produits jetés les yaourts périmés ! Nature, aromatisés ou aux fruits, les yaourts sont soumis à une date limite de consommation. Faut-il absolument s’y fier ? Non, selon les analyses réalisées par le magazine français 60 millions de consommateurs.

60 millions de consommateurs a mené des analyses en quatre temps : date limite de consommation, DLC + 1 semaine, DLC + 2 semaines, DLC + 3 semaines. Elles prenaient en compte deux marqueurs de « fraîcheur » : la flore bactérienne et le pH (indice de l’acidité).

Une qualité stable dans le temps

Résultat des courses : quels qu’ils soient, les yaourts demeurent de bonne qualité trois semaines après la DLC. Le pH varie très peu et se situe aux alentours de 4,3 à 4,4 en moyenne durant toute l’étude. Bien que l’on observe une très légère acidification des produits, elle serait imperceptible par les consommateurs selon le 60 millions de consommateurs.

Surtout, la qualité microbiologique reste très bonne : la quasi-totalité des produits restent très largement au-dessus de la valeur réglementaire concernant les bactéries lactiques, que ce soit à la DLC ou trois semaines plus tard. Et aucune souche pathogène n’a été retrouvée. Autrement dit, les yaourts contenant du sucre ou des fruits ne sont pas plus exposés au développement de bactéries indésirables que les yaourts nature.

Attention, cette étude vaut uniquement pour les yaourts, pas pour les desserts lactés (mousses ou crèmes au chocolat, liégeois, etc.). Et à condition qu’ils aient été conservés bien au frais. De plus, il faut toujours respecter les règles de prudence : éviter de manger un yaourt qui semble altéré, avec un opercule gonflé, une mauvaise odeur ou des traces de moisissure par exemple.

Zineb Abenkcer
A propos Zineb Abenkcer 356 Articles

Cofondatrice et Journaliste du journal électronique LeVert.ma

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*