Égypte : construction de deux centrales photovoltaïques financées par la BERD et Proparco

La Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement (BERD) et Proparco vont financer à part égale deux centrales photovoltaïques dont le coût est estimé à 116 millions de dollars.

Cet investissement entre dans le cadre du FiT (Feed-in Tariff), un programme mis en place par le gouvernement Égyptien pour l’auto suffisance énergétique du pays. Ces deux projets  de 50MW chacun sont les premiers bénéficiaires du nouveau programme de financement des énergies renouvelables de la BERD en Égypte doté d’un montant de 500 millions de dollars destinés à financer un total de 16 projets de ce type pour une capacité projetée de 750MW, et de l’enveloppe de Proparco dédiée aux projets solaires en Égypte.

La gestion des centrales sera quant à elle laissée aux filiales Égyptiennes des entreprises Françaises EREN Renewable Energy et d’Acess Power et qui apportent leur grande expertise et un engagement sur la durée dans le domaine des énergies renouvelables.

Précédent jordanien

Harry-Boyd Carpenter, Directeur du service Électricité et Énergie de la BERD « Des projets tels que ceux-ci nécessitent des partenariats, et ce financement le démontre clairement. C’est une chance immense pour nous que de pouvoir travailler avec EREN et Access Power, qui apportent leur grande expertise et un engagement sur la durée dans le domaine des énergies renouvelables. Il en est de même pour Proparco, avec qui nous avons noué un partenariat très étroit dans le soutien des énergies renouvelables en Jordanie, partenariat que nous sommes fiers d’étendre à l’Égypte ».

Et d’ajouter : « De façon plus générale, le succès de ce programme est lié au soutien du Dr Sahar Nasr, Ministre de l’Investissement et de la Coopération Internationale, du Dr Mohamed Shaker, Ministre de l’Electricité et des Energies Renouvelables, de la Compagnie pour la Transmission de l’Énergie Égyptienne, de l’Autorité des Énergies Nouvelles et Renouvelables et de l’Agence Egyptienne de Régulation du Secteur de l’Electricité et de Protection des Consommateurs, qui ont tant œuvré au cours des trois années écoulées pour promouvoir l’énergie renouvelable privée en Égypte ».

Cap sur les énergies renouvelables

Proparco a de son coté pour objectif d’avoir 30 % de ses projets de financement investis dans la lutte contre le réchauffement climatique. A ce titre près de 2 milliards d’euros ont depuis 2006 été investis en Egypte. Il est à rappeler que  la BERD a déjà investi plus de 3,5 milliards d’euros dans le monde pour les énergies renouvelables avec le développement de 104 projets répartis dans 23 pays.  L’Egypte qui est un des membres fondateurs de la BERD reçoit des financements depuis 2012 pour une somme totale de 2,6 milliards d’euros investis jusqu’à présent.

Avec LaTribune

Rédaction
A propos Rédaction 2040 Articles
LEVERT.MA est un journal électronique marocain dont l’activité principale est la communication sur l’environnement et le développement durable avec un ancrage local et des perspectives mondiales...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*