Emirates. Une flotte d’avions modernes qui contribue à la préservation de l’environnement

Le Groupe Emirates, constitué de la compagnie aérienne Emirates et de l’entreprise Dnata, opère l’une des flottes « les plus jeunes du monde » avec, à la fin de l’exercice 2015-2016, des appareils de 74 mois en moyenne, contre une moyenne de 140 mois pour l’ensemble du secteur, a annoncé jeudi le Groupe à l’occasion de la publication de son sixième rapport environnemental annuel.

Il s’agit « d’une flotte de gros avions modernes qui contribue non seulement à la préservation de l’environnement grâce à la réduction des émissions de gaz et de bruit, mais aide également à offrir aux clients un niveau de confort plus élevé », a souligné le Groupe dans un communiqué relatif à ce rapport environnemental qui porte sur l’exercice 2015-2016, notant que le transport aérien est l’activité du Groupe ayant le plus d’impact sur l’environnement.

Les spécialistes des opérations aériennes d’Emirates continuent à travailler en collaboration avec les aéroports et les responsables du trafic aérien à travers le monde afin de fournir des options de vol plus efficaces et des procédures opérationnelles qui aident à réduire le temps de vols, la consommation et l’émission du carburant, assure le Groupe, faisant état de quelques améliorations opérationnelles à l’aéroport International de Dubaï ayant aidé à améliorer la cohérence des opérations de la compagnie aériennes dans son hub.

Cependant, la volatilité régionale et la fermeture de l’espace aérien dans plusieurs régions pour des contraintes de sécurité, ont eu un impact négatif sur la consommation du carburant, à cause de certains vols qui sont rallongés pour éviter ces zones, précise le Groupe qui a enregistré un bénéfice s’élevant à 46.5 billion Dirhams émiratis (AED) (12.7 billion dollars US) au cours des 6 premiers mois de son exercice financier 2016-2017, soit une hausse de 1% par rapport à une année auparavant.

« Plus nos affaires évoluent, plus nous sommes conscients de notre responsabilité envers les communautés que nous servons à travers le monde. Les services d’aviation et de voyage en tant qu’industries peuvent apporter une réelle contribution à atteindre les Objectifs de Développement Durable des Nations-Unis », a affirmé Son Altesse Cheikh Ahmed Bin Saeed Al Maktoum, Président et Directeur Général d’Emirates Airline et du Groupe, cité par le communiqué.

« Alors que 2017 approche, l’agilité sera la caractéristique qui définit notre approche, afin de réagir rapidement aux défis et de saisir le plus d’opportunités possibles. Nous continuerons à travailler avec nos partenaires à travers l’industrie, et à investir dans les technologies et les processus qui nous permettront de fournir nos services de manière efficace, efficiente, et avec un minimum d’impact sur l’environnement », a-t-il assuré.

Par ailleurs, le communiqué met en avant l’une des avancées les plus significatives, à savoir l’installation dans le Centre d’ingénierie et de maintenance d’Emirates d’une aire de panneaux photovoltaïques d’un mégawatt, en partenariat avec l’Autorité de gestion de l’électricité et de l’eau de Dubaï (DEWA), ajoutant que 2.990 panneaux photovoltaïques produiraient chaque année 1800 mégawatt-heures, permettant de réduire les émissions de dioxyde de carbone de près de 800 tonnes.

Afin de renforcer son efficacité énergétique, Emirates a également entrepris le remplacement des ampoules usagées dans ses avions par des ampoules LED de basse consommation, et la rénovation énergétique des locaux de la compagnie à Londres, ce qui a engendré une réduction de 60% de la consommation d’électricité, ajoute le Groupe.

De son côté, Dnata dont le revenu s’est chiffré au titre de la même période à 6 billion AED (1.6 billion dollars US) soit une hausse de 14%, est parvenue à réduire les besoins en énergie de ses activités de fret à Brisbane et Sydney grâce à la mise en place de bonnes pratiques et à l’amélioration des systèmes d’éclairage, fait savoir le communiqué, notant qu’en plus de soutenir au quotidien des actions de préservation de la faune à Dubaï et en Australie, Emirates s’est engagée auprès de l’association « United for Wildlife », afin de sensibiliser aux conséquences dévastatrices du commerce illégal d’animaux sauvages sur la survie de ces espèces parmi les plus menacées dans le monde.

La compagnie a ainsi installé une livrée spéciale faisant figurer des animaux menacés sur 4 de ses Airbus A380, note le communiqué, ajoutant qu’une réplique à l’échelle 1/3 de cette livrée spéciale est également exposée sur un rond-point de l’aéroport d’Heathrow à Londres.

Réalisé par le cabinet PriceaterhouseCoopers (PwC), ce rapport présente les informations sur les performances environnementales et les initiatives en termes de développement durable au niveau des activités du Groupe, passant des opérations aériennes, du fret de dnata, aux autres activités commerciales au sol comme l’ingénierie et le catering.

En plus de la présentation du bilan global de son impact environnemental, le rapport vise à identifier et à mettre en avant les meilleures pratiques dans l’ensemble du Groupe.

Source : MAP

Rédaction
A propos Rédaction 2896 Articles
LEVERT.MA est un journal électronique marocain dont l’activité principale est la communication sur l’environnement et le développement durable avec un ancrage local et des perspectives mondiales...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.