Secteur Énergétique : la Société d’Investissement Énergétique (SIE) va sortir du capital de Masen

Le verdict vient de tomber, la rupture entre Masen et la Société d’Investissement Énergétique (SIE) est confirmée !

C’est le quotidien national L’Économiste qui nous apprend cette nouvelle et confirme la séparation des deux entités. La SIE va sortir du capital de Masen , ainsi les 25% détenus par la SIE iront à l’ONEE, qui est déjà un actionnaire de référence aux côtés du Fonds Hassan II et de l’État dans le tour de table de Masen.

Pour mener à bien cette sortie, L’Économiste révèle que «Aziz Rabbah a demandé au comité de pilotage ah-doc de superviser la mise en œuvre de cette séparation et de définir le nouveau positionnement de la SIE ainsi que son rôle éventuel, dans le contexte du nouveau paysage énergétique». L’échéance a été repoussée à juin prochain. C’est ce qui ressort de la réunion du conseil d’administration, tenue, sous la présidence de Aziz Rabbah, Ministre de l’Energie, des Mines et du Développement durable.

Le dernier rapport de la Cour des comptes reproche à la tutelle une faible gouvernance, notamment en matière de pilotage de la SIE: positionnement mitigé, absence de stratégie claire et de contrat-programme, absence de tutelle du ministère de l’Energie, faible coordination avec Masen, l’Onee et l’AMEE (Ex ADEREE).

Le conseil d’administration était également une occasion pour présenter les réalisations de 2017. Ahmed Baroudi, directeur général de la SIE a présenté les projets phares menés par la société.

 

Rahif SADELLAH
A propos Rahif SADELLAH 82 Articles
Cofondateur et Journaliste LeVert.ma .

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.