La FAO salue les efforts du Maroc pour l’intégration de l’approche genre dans ses politiques sectorielles

La Journée Mondiale de la Femme constitue pour l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) une opportunité afin de féliciter le Royaume du Maroc pour les avancées consentis afin d’améliorer la condition des femmes en milieu rural, nous apporte un communiqué de l’organisation onusienne.

Le Plan Maroc Vert a permis une mobilisation de l’ensemble des parties prenantes qui ont conjugué leurs efforts afin de réduire significativement l’insécurité alimentaire. Cette performance a positionné le Maroc dans le cortège des pays qui ont réussi à  atteindre l’OMD 1 en 2013 et réduit ainsi le nombre de personnes en situation d’insécurité alimentaire, hommes et femmes de tous âges, à moins de 5%.

Les femmes en milieu rural ne sont pas laissées de côté

Mr Michael Hage, Coordinateur de la FAO pour l’Afrique du Nord en Charge du bureau de Rabat affirme que « le deuxième pilier du Plan Maroc Vert soutient l’agriculture solidaire et intègre effectivement les femmes dans le milieu agricole à travers des projets dédiés aux organisations féminines agricoles ».

Ainsi, le Maroc a réduit le désenclavement des populations rurales par une amélioration des infrastructures routières. Cette initiative a favorisé un taux d’accessibilité aux routes rurales de plus de 80%. Le bénéfice est un meilleur accès des hommes et des femmes aux services sociaux, à la scolarisation et au développement économique. Les conséquences directes de d’électrification en milieu rural ont concerné l’amélioration des équipements des ménages, une meilleure  conservation des aliments et la modernisation de l’agriculture. Enfin, l’accès de plus de 95% de la population rurale à l’eau potable a réduit la corvée de l’eau, corvée exclusivement réservée aux femmes en milieu rural.

 En vue de poursuivre ses efforts et conférer au Plan Maroc Vert une continuité dans l’amélioration de la condition des femmes en milieux rurales, conformément au 5ème Objectif de Développement Durable, qui retient le principe de «ne laisser personne de côté»,  Mr Michael Hage rappelle que la FAO en sa qualité d’agence garante pour 21 indicateurs mondiaux rattachés aux ODDs, bénéficie d’une reconnaissance et d’un rôle de premier plan dans la mise au point de méthodes et de  normes pour les statistiques dans le domaine de l’alimentation et de l’agriculture, et dans l’offre d’une assistance technique capable d’aider les pays à relever les nouveaux défis liés à l’Agenda 2030.

 A ce titre, la réalisation de l’ODD 5 et l’atteinte de ses objectifs de parité et d’accès égales aux ressources nécessite une désagrégation des statistiques agricoles et rurales et à cet effet, la FAO réitère son engagement à poursuivre l’appui à la production de données statistiques capables d’orienter les décisions stratégiques et les politiques en faveur des hommes et des femmes pour un meilleur développement du secteur agriculture et rural.

Rédaction
A propos Rédaction 2812 Articles
LEVERT.MA est un journal électronique marocain dont l’activité principale est la communication sur l’environnement et le développement durable avec un ancrage local et des perspectives mondiales...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*