Fikrat : La mise en œuvre de l’Accord de Paris donnent un élan indéniable à l’action environnementale

M. Abdelouahed Fikrat, Secrétaire Général du Ministère délégué auprès du Ministère de l'Environnement

L’intégration du développement durable dans les programmes de développement est un « choix stratégique considérable » pour le Maroc, a souligné, vendredi à Cancun (Sud-est), le Secrétaire général du ministère de l’Environnement, Abdelouahed Fikrat.

Pour réussir cette démarche, le Royaume a mis en place un cadre institutionnel rénové, qui inscrit le pays dans la voie d’une économie verte et durable, a expliqué M. Fikrat qui intervenait lors d’une table ronde organisée dans le cadre de la 13è Conférence des parties à la convention sur la diversité biologique qui se tient à Cancun.

Il a fait observer, à cet égard, que l’adoption au Maroc de la loi cadre portant Charte Nationale sur l’Environnement pour un développement durable a guidé les actions des institutions publiques et privées pour réaliser un développement économique et sociale dynamique, qui intègre les considérations environnementales, notamment celles liées à la protection et la conservation de la biodiversité.

Le responsable a, en outre, relevé que l’organisation à Marrakech de la 22ème Conférence des Parties à la Convention sur les Changements climatiques (COP22) témoigne de l’engagement du Maroc en faveur de l’environnement, notant que la réussite de cet évènement d’envergure et les actions prises en vue de la mise en œuvre de l’Accord de Paris donnent un élan indéniable à l’action environnementale.

Les efforts d’intégration constituent un élément central de la stratégie et du plan d’action nationaux pour la diversité biologique, a-t-il indiqué, ajoutant qu’au Maroc, la stratégie nationale révisée de la biodiversité comprend un axe relatif à la « Contribution à l’amélioration des conditions de vie des populations ».

Cet axe stratégique vise à faire de la biodiversité, de ses valeurs et de ses services, des outils de développement national et local pour lutter contre la pauvreté et améliorer les conditions de vie des populations, en parfaite cohérence avec les Objectifs du Développement durable à l’horizon 2030, relève le Secrétaire général du ministère de l’Environnement.

Evoquant la stratégie marocaine en matière agricole, M. Fikrat a indiqué que le Royaume a adopté le Plan Maroc Vert pour faire de l’agriculture l’un des principaux moteurs de croissance et de transformation économique et sociale, pour la période 2008-2020, où des objectifs de production bien définis et chiffrés ont été établis et déclinés à l’échelle territoriale dans le cadre des plans agricoles régionaux.

Il a précisé que le Plan Maroc Vert a adopté une approche globale destinée à mobiliser tous les acteurs du développement agricole et repose sur le développement d’une agriculture moderne et l’accompagnement d’une agriculture solidaire et la lutte contre la pauvreté, ajoutant que le Maroc a créé en 2009 l’Agence pour le Développement Agricole, qui a pour mission de développer et de réaliser des projets agricoles solidaires inclusifs, ciblant la protection de l’environnement, et des zones fragiles caractérisées par l’érosion des sols, l’aridité du climat et la rareté des ressources en eau.

Il a de même relevé que le défi majeur que confronte l’agriculture marocaine est le changement climatique, notant que le Royuame intègre les mesures d’adaptation aux changements climatiques et l’atténuation de leurs effets dans sa vision nationale et son NDC (Contribution déterminée au niveau national portant sur les changements climatiques), y compris dans le domaine agricole, ajoutant que cette vision est parfaitement illustrée par le lancement de l’initiative « Oasis Durable » lors de la COP22.

Et de conclure que le Maroc reste disposé à partager son expérience avec les autres pays pour déployer la mise en œuvre de cette initiative, en agissant sur quatre volets, à savoir l’accroissement de la fertilité des terres, la maîtrise de l’eau, la gestion des risques climatiques et la mise en place de solutions de financement adaptées pour les agriculteurs.

Source : MAP

Rédaction
A propos Rédaction 2270 Articles

LEVERT.MA est un journal électronique marocain dont l’activité principale est la communication sur l’environnement et le développement durable avec un ancrage local et des perspectives mondiales…

1 Comment

  1. Il faudra sensibiliser nos enfants à la maison qu’à l’école dès leur plus jeune âge de l’importance de la protection du climat et l’environnement, et les former à devenir les propres gardiens de la nature et de la faune pour les préserver du danger de la pollution, et pour qu ils y la possibilité d’en profiter au futur ainsi que leurs disandants et c’est ce n’ai pas le cas tout risque de disparaître sans laisser de trace, nature,océans,rivières, animaux, l’air etc…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*