Biodiversité : la population des zèbres de Grévy serait en baisse au Kenya

Le zèbre de Grévy
Le zèbre de Grévy

La population des zèbres de Grévy a continué de diminuer dans les principaux écosystème du Kenya au cours des dernières années pour s’établir à 1.627 durant le mois de novembre dernier, contre 1.897 il y a cinq ans, selon des chiffres du ministère de l’Environnement et des Ressources naturelles, relayés lundi par des médias locaux.

La population de cette espèce s’est inscrite en baisse dans les différents sites naturels de Laikipia, Samburu, Marsabit et Meru, alors que le nombre total des zèbres de Grévy s’élevait à plus de 2.400 en 2008, font ressortir les résultats des recensements de la faune menés en 2016 et 2017 dans les principaux écosystèmes du pays.

Dans l’écosystème de Laikipia-Samburu-Marsabit, la population des zèbres est passée de 1.897 en 2012 à 1.621 à fin novembre 2017, relève le recensement dont les résultats ont été publiés récemment, précisant que dans la zone de conservation de Meru, le nombre de zèbres de Grévy a baissé de 9 en 2014 à 6 lors du recensement de novembre dernier.

Toutefois, la moyenne annuelle du déclin de cette espèce est passée d’environ 5% durant la période 2008-2012 à 3% entre 2012 et 2017, a souligné le ministère de l’Environnement et des Ressources naturelles.

Le ministère a, en outre, fait part de sa détermination à travailler avec les autres agences et départements gouvernementaux concernés ainsi qu’avec les ONG actives en matière de conservation, des partenaires de développement, des communautés et des gouvernements des comtés pour la mise en place de mesures nécessaires à court et long termes en vue de préserver la faune au Kenya.

A noter que les autorités kényanes effectuent des recensements de la faune tous les trois à cinq ans en vue de collecter des statistiques précises sur les mammifères terrestres géants et les défis auxquels leur habitat est confronté.

Avec MAP

Rédaction
A propos Rédaction 2727 Articles
LEVERT.MA est un journal électronique marocain dont l’activité principale est la communication sur l’environnement et le développement durable avec un ancrage local et des perspectives mondiales...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*