Lutte contre la désertification : Renforcement entre le Maroc et le G5 du Sahel

Son Excellence Monsieur Maman Sambo Sidikou et le Haut Commissaire Dr. Abdeladim LHAFI
Son Excellence Monsieur Maman Sambo Sidikou et le Haut Commissaire Dr. Abdeladim LHAFI

Le Secrétaire Permanent du G5 Sahel , Son Excellence Monsieur  Maman Sambo Sidikou, Secrétaire Permanent du G5 Sahel a été reçu par Monsieur le Haut Commissaire aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification Dr. Abdeladim LHAFI mardi 12 juin 2014, pour discuter les opportunités de coopération dans le domaine de lutte contre la désertification, de gestion durable des terres et d’adaptation au changement climatique, nous apprend un communiqué du HCEFLCD.

L’objectif de cette rencontre était de discuter des perspectives de coopération bilatérale entre le Royaume du Maroc et le G5 du Sahel dans le domaine de lutte contre la désertification, de gestion durable des terres et d’Adaptation au changement climatique, soulignant que les défis sont communément partagés entre la rive sud méditerranéenne et la région du Sahel, notamment d’ordre environnemental en termes de causalité évidente entre les changements climatiques, la dégradation des terres, la pauvreté et l’insécurité alimentaire et d’ordre démographique et sécuritaire en termes d’instabilité et de migration et d’ordre économique et financier.

Cet état de fait nécessite la fédération des efforts de l’ensemble des acteurs pour renforcer la résilience, la stabilité et la sécurité au niveau continent africain face aux menaces du dérèglement climatique et de la dégradation des terres.

La réalisation de cet objectif jouit, désormais, d’un contexte politique encourageant caractérisé par l’émergence de plusieurs initiatives, notamment, l’initiative triple S portée par le Maroc et le Sénégal, pour promouvoir la soutenabilité, la stabilité et la sécurité face à la migration causée par la dégradation des terres et le changement climatique. L’Initiative pour une Action Renforcée en faveur des Forêts dans la région de la Méditerranée et du Sahel (AFMS), portée par le Maroc et soutenu par plusieurs pays africains et méditerranéens, qui vise la mise en place d’un cadre de coopération et de partenariat régional facilitant la mise en œuvre des actions d’adaptation au changement climatique, intégrées dans la gestion durable de tous les types de forêts. Ainsi que le projet de la Grande Muraille Verte qui vise d’ici 2025 la transformation des zones arides du Sahel en Pôles Ruraux Economiques et de Développement Durable (PREDD) parfaitement intégrées au tissu économique national, et l’initiative pour « l’Adaptation de l’Agriculture Africaine », lancée par le Maroc qui vise l’adaptation de l’agriculture en Afrique à travers des programmes de financement et de renforcement des capacités.

Rappelons que le Maroc signataire de la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (UNCCD), s’est investi considérablement depuis 1992 dans l’élaboration de plans d’actions rigoureux sur la base d’une meilleure connaissance de la dynamique des écosystèmes, un diagnostic minutieux des causes et des impacts de la dégradation des sols et des ressources naturelles d’une manière générale.

Des perspectives de coopération bilatérale entre le Royaume du Maroc et le G5 Sahel ont été discutées, dans le domaine de lutte contre la désertification, de gestion durable des terres et d’Adaptation au changement climatique.

Ainsi, le Haut-Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte contre la Désertification, en tant qu’entité assurant le Mandat de la Présidence Marocaine de l’Observatoire du Sahara et du Sahel (OSS), et hébergeant l’Unité de Coordination Régionale de l’UNCCD pour l’Afrique est disposé à apporter son appui technique au G5 Sahel.

Par ailleurs, rappelons également que le G5 Sahel est un cadre institutionnel de coordination et de suivi de la coopération régionale en matière de politiques de développement et de sécurité, créé lors d’un sommet du 15 au 17 février 2014 par cinq États du Sahel : Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger et Tchad. Il s’est doté d’une convention signée le 19 décembre 2014 et le siège de son secrétariat permanent est en Mauritanie. Le poste de secrétaire permanent est confié au Niger.

Rédaction
A propos Rédaction 2850 Articles
LEVERT.MA est un journal électronique marocain dont l’activité principale est la communication sur l’environnement et le développement durable avec un ancrage local et des perspectives mondiales...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.