Le Maroc sur la route de l’ouragan Ophélia ?

Le Maroc sur la route de l'ouragan Ophélia ?
Le Maroc sur la route de l'ouragan Ophélia ?

C’est le quinzième phénomène cyclonique sur l’Atlantique en 2017. L’ouragan Ophelia – classé en catégorie 1/5 sur l’échelle de Saffir-Simpson – est attendu en fin de semaine dans l’archipel des Açores. Mais les prévisionnistes ont des doutes sur la suite de son trajet. Deux scénarios sont envisagés : soit la tempête frappera le Portugal, soit elle remontera vers le golfe de Gascogne et la Bretagne en longeant les côtes du nord-ouest de la France.

Et le Maroc ?

Selon certains sites d’informations spécialisés en météorologie,  le Maroc n’est pas à l’abri de cet ouragan qui toucherait  certaines côtes marocaines à savoir Casablanca, Rabat et Salé. Selon la Direction de la Météorologie Nationale, les côtes marocaines ne seraient pas concernées.

Sur les réseaux sociaux, l’information s’est propagée comme une traînée de poudre. La quinzième tempête tropicale de l’année, Ophélia, pourrait se diriger vers les côtes européennes. Elle ne devrait pas concerner le Maroc.

Houssain Youaabed,  chargé de communication à la Direction de la Météorologie nationale, explique à 2M.ma que la trajectoire de la tempête  Ophélia est loin de 1000 km du  Royaume ».   « Ophélia va certainement se diriger vers le nord-ouest du Portugal »,rassure-t-il.

Rédaction
A propos Rédaction 2152 Articles
LEVERT.MA est un journal électronique marocain dont l’activité principale est la communication sur l’environnement et le développement durable avec un ancrage local et des perspectives mondiales...

1 Comment

  1. Que l’Ouragan ne menace pas le Maroc ne doit pas être une raison pour rien faire. Au contraire , cet ouragan prouve que le Maroc pourrait être dans le futur dans leur trajet.
    Et là se pose ses questions : est-ce que le centre de météorologie nationale a un systéme de surveillance et d’alerte au point ?
    Est-ce que l’Etat a une procéduire en place en cas d’Ouragan pour limiter les dégats et proteger la population ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*