LA MOBILITE DURABLE : LES VÉHICULES ÉLECTRIQUES AU SERVICE DES COLLECTIVITÉS LOCALES DU MAROC

Ce séminaire a permis de montrer les premières expériences pilotes en termes de mobilité électrique

véhicules électriques
véhicules électriques

La Commune de Marrakech a organisé, conjointement avec l’Agence de Coopération allemande Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH, un séminaire dédié à «La mobilité durable : les véhicules électriques au service des collectivités locales au Maroc », le 10 mai 2017.

Ce séminaire a permis de montrer les premières expériences pilotes en termes de mobilité électrique, et de présenter l’offre disponible au Maroc. Il s’est notamment penché sur les options concrètes et immédiatement applicables par les communes désireuses de s’engager ou de renforcer leur engagement dans ce sens. La journée s’est terminée par une session de démonstration et d’essai, où les participants ont eu l’opportunité de tester divers véhicules mis à disposition par les fabricants participants.
Lancée par Monsieur Ahmed Elmotassadek, Vice Président de la commune de Marrakech, en collaboration avec la GIZ, cette conférence a connu la participation de responsables communaux de plus d’une dizaine de communes, de décideurs nationaux, de divers représentants de la Coopération internationale ainsi que d’opérateurs privés pionniers dans le domaine du véhicule électrique.

Les communes du Maroc, moteur de la mobilité durable
Au Maroc, le Transport représente la première source d’émissions de Gaz à Effet de Serre (GES), avant l’industrie et le bâtiment. Exerçant un contrôle direct sur les secteurs les plus énergivores, notamment le transport urbain, les collectivités locales jouent un rôle stratégique dans la lutte contre le changement climatique et dans la transition énergétique du Maroc. Ainsi, l’atteinte des objectifs climatiques fixés par le Royaume passe nécessairement par la promotion d’une mobilité durable, moins énergivore et plus propre, au sein des collectivités.

Marrakech, en marche vers la mobilité durable
‘Puiser dans les sources énergétiques locales renouvelables pour alimenter sa flotte véhiculaire’ est la devise de la Commune de Marrakech. Depuis 2016, elle a mis en place diverses actions autour de la mobilité électrique, allant de la borne de recharge fonctionnant à l’énergie solaire installée dans le parking de la commune, à l’utilisation du Bus à Haut Niveau de Service (BHNS) sur l’un des principaux axes de déplacement de la ville. Marrakech se positionne ainsi comme référence en termes de développement de la mobilité électrique au Maroc, et modèle pour les autres collectivités du Royaume.

A propos du projet Villes Vertes
S’inscrivant dans la continuité des engagements de Marrakech, ce séminaire a également marqué la fin des activités du projet Villes Vertes de la GIZ et de l’Institut pour le Développement, l’Environnement et l’Energie (IDE-E), en appui à la stratégie Jiha Tinou de l’Agence Marocaine de l’Efficacité Energétique (AMEE) : En juillet 2016, une délégation de responsables communaux
s’était rendue à Barcelone, Cologne et Berlin pour s’inspirer des bonnes pratiques européennes en matière de mobilité électrique. Suite à cette mission, trois communes – Marrakech, Agadir et Chefchaouen – ont signé « le Décalogue pour le Dialogue en faveur de la mobilité durable électrique au Maroc ». Plusieurs études stratégiques ont permis de soutenir le développement d’initiatives concrètes – lancées par Marrakech, Agadir, Chefchaouen et Oujda – pour renouveler leurs flottes municipales et développer les transports collectifs, y compris un BHNS électrique à Marrakech et un téléphérique au départ de Chefchaouen.

Rahif SADELLAH
A propos Rahif SADELLAH 65 Articles

Cofondateur et Journaliste LeVert.ma .

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*