Nezha EL OUAFI préside l’Atelier de clôture du projet ‘’Biodiversité et Valorisation des ressources génétiques’’

Nezha ELOUAFI, Secrétaire d’Etat chargée du Développement Durable
Nezha ELOUAFI, Secrétaire d’Etat chargée du Développement Durable

Nezha EL OUAFI, Secrétaire d’Etat chargée du Développement Durable préside la séance d’ouverture de l’atelier de clôture du projet « Biodiversité et Valorisation des Ressources Génétiques », le 21 février 2018 à partir de 9h à l’hôtel Golden Tulip Farah Rabat nous rapporte un communiqué du secrétariat d’Etat.

Le programme de cet atelier comprendra la présentation des principaux indicateurs phares du projet et dressera l’état d’avancement de la situation actuelle du projet de loi et de ses textes d’application, du renforcement des capacités des acteurs nationaux et des leçons apprises de la pratique des négociations des contrats relatifs à l’accès et les avantages issus de différentes utilisations des ressources génétiques des plantes et des animaux sauvages.

Ce projet s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Protocole de Nagoya par le Maroc qui a étélancé en 2013 par le Secrétariat d’Etat chargé du Développement Durable, avec l’appui du Programme de Coopération Maroco-Allemande « Gouvernance Environnementale et Climatique (Pro-GEC) » pour la mise en œuvre du Protocole de Nagoya relatif à l’accès aux ressources génétiques et le partage juste et équitable des avantages découlant de leurs utilisationsen particulier dans les produits cosmétiques et médicaux.

Ce projet, a permis de jeter les premières bases juridiques, institutionnelles et techniques de la mise en œuvre du Protocole de Nagoya au niveau national, permettra de réaliser un développement durable en générant des avantages économiques pour la population concernée par l’utilisation des ressources génétiques, et donc d’encourager les bénéficiaire de ce partage à la conservation de la diversité biologique.

Ils prendront part aux travaux de cet atelier des représentants des départements ministériels, des instituts de recherches, des acteurs locaux de la Région de Souss-Massa et de la Région Béni Mellal-Khénifra et de la société civile ainsi que du secteur privé.

Il est à rappeler que le Royaume du Maroc a adhéré à l’effort mondial pour la conservation de la biodiversité, notamment la Convention de la Diversité Biologique en 1992 et à son Protocole de Nagoya en 2010. Ce Protocole qui vise à confronter l’appropriation injuste des ressources génétiques et des connaissances traditionnelles associées, en introduisant des mécanismes d’accès et de partage juste et équitable des avantages monétaires et non monétaires générés par l’utilisation de ces ressources.

Rédaction
A propos Rédaction 2812 Articles
LEVERT.MA est un journal électronique marocain dont l’activité principale est la communication sur l’environnement et le développement durable avec un ancrage local et des perspectives mondiales...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*