Pilier II du Plan Vert : 110 nouveaux projets couvrant les douze régions du Maroc prévues pour 2018

Aziz Akhannouch, ministre de l'Agriculture, de la Pêche , Développement rural, Eau et forêts.
Aziz Akhannouch, ministre de l'Agriculture, de la Pêche , Développement rural, Eau et forêts.

Au total, 110 nouveaux projets couvrant les douze régions du Royaume ont été programmés pour l’année 2018 dans le cadre du Pilier II du Plan Maroc Vert, a déclaré vendredi le ministre de l’Agriculture, de la Pêche , Développement rural, Eau et forêts, Aziz Akhannouch.

Le budget global de ces projets PMV Pilier II, qui sera lancé l’année prochaine, a atteint 1 653 millions de dirhams, a indiqué M. Akhannouch lors d’une présentation sur le budget de son ministère devant la commission des secteurs agricoles et de production de la Chambre des conseillers.

Lors de cette réunion, le ministre a indiqué qu’un budget de 6,85 milliards de dirhams était destiné au programme de lutte contre les disparités sociales et territoriales dans les zones rurales pour l’année 2018, notant que 3,39 milliards de dirhams de ce montant seront financés par le Fonds des zones montagneuses (FDRZM).

Concernant le développement des zones oasiennes et arganières, des zones montagneuses et autres activités dans les zones rurales, Akhannouch a indiqué qu’un budget de 90 millions de dirhams sera consacré à la réalisation de nouveaux projets en partenariat avec les acteurs locaux dans le cadre des orientations stratégiques. 116 millions de dirhams seront affectés au lancement et à la poursuite de la mise en œuvre de projets dans le cadre de la coopération internationale.

En outre, 45 millions de dirhams d’aide financière seront consacrés au Projet de développement rural de l’Atlas (PDRMA) en 2018, principalement au moyen d’études techniques, a-t-il ajouté.

Concernant le secteur agricole, le budget 2018 a atteint 9944 millions de dirhams (9051 millions de dirhams en 2017), soit une augmentation de 10% un an plus tôt, a indiqué Akhannouch, notant que cette hausse comprend principalement des projets d’irrigation et de développement agricole (+ 20%). sécurité sanitaire (+ 28%).

Dans le domaine de la sécurité alimentaire, l’accent sera mis sur l’inspection et la certification des semences (2,3 millions de quintaux), l’inspection et la certification des plantes (40 millions de plantes dont 20 millions de fraises et 20 millions d’arbres fruitiers). (8 millions de têtes de bétail), l’inspection des viandes (400 000 tonnes) et le contrôle des pêches (550 000 tonnes), a-t-il souligné.

 

(MAP)

Rédaction
A propos Rédaction 2270 Articles

LEVERT.MA est un journal électronique marocain dont l’activité principale est la communication sur l’environnement et le développement durable avec un ancrage local et des perspectives mondiales…

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*