Pollution atmosphérique à Rabat : L’Agence française de développement mobilise 6 millions de dirhams

L’amélioration de la qualité de l’air fait l’objet d’un partenariat entre l’Ecole nationale supérieure des Mines de Rabat et l’Ecole nationale supérieure des Mines de Douai. La coopération entre les deux établissements d’ingénieurs permettra de construire un pôle de compétences technologiques au Maroc qui pourrait servir de hub pour l’Afrique. Le projet sera financé à hauteur de 6 millions de dirhams par l’Agence française de développement (AFD).

Ce don permettra au PCMA de traiter des questions liées à la recherche et à la surveillance de la qualité de l’air, la modélisation de la pollution atmosphérique, la formation initiale et continue, la recherche menée par les doctorants ainsi qu’au transfert de technologies et de compétences.

Selon l’AFD, la France dispose d’une expérience reconnue dans ce domaine grâce à des acteurs clés tels que l’École des mines de Douai, experte sur le plan formation et recherche en sciences atmosphériques.

La signature de l’accord a eu lieu ce jour à l’École nationale supérieure des mines de Rabat, fait savoir un communiqué de l’AFD.

Au Maroc, la pollution atmosphérique cause d’importants dégâts : le nombre de décès provoqués par la pollution de l’air varie au Maroc entre 100 et 150 pour 100.000 habitants selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Elle a aussi un coût : pas moins de 3,6 milliards de dirhams par an d’après la même source.

Rédaction
A propos Rédaction 2224 Articles
LEVERT.MA est un journal électronique marocain dont l’activité principale est la communication sur l’environnement et le développement durable avec un ancrage local et des perspectives mondiales...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*