La première pale éolienne « made in Morocco » a quitté l’usine Siemens Gamesa de Tanger

La première pale éolienne « made in Morocco » a quitté l’usine Siemens Gamesa de Tanger
La première pale éolienne « made in Morocco » a quitté l’usine Siemens Gamesa de Tanger

La première pale éolienne « made in Morocco » a quitté l’usine Siemens Gamesa de Tanger, vers le port Tanger Med, pour être exportée vers sa destination finale, indique la société dans un communiqué.

Cette pièce monumentale, qui mesure 63 mètres de longueur et pèse 17 tonnes, représente une opération d’envergure est une première au Maroc qui réussit la localisation et le transport de pièces parmi les plus volumineuses et les plus avancées au monde, d’autant plus qu’elle a nécessité le maniement de composants très lourds et une logistique de taille.

Usine Siemens Gamesa de Tanger
Usine Siemens Gamesa de Tanger

Le défi de l’acheminement de la pale a ainsi requis des partenariats « solides et flexibles » avec l’Agence spéciale Tanger Méditerranée (TMSA), les autorités locales et la Société nationale des autoroutes du Maroc (ADM) avec laquelle Siemens Gamesa a récemment signé une convention pour l’utilisation de l’infrastructure autoroutière entre Tanger Automotive City et le port Tanger Med.

Dans ce cadre, ADM a déjà garanti la faisabilité d’acheminement d’équipements industriels colossaux et a permis le transport des moules pour la production locale des pales, ce qui a nécessité des aménagements additionnels pour des passages exceptionnels à l’entrée de l’autoroute Tanger Est et à la sortie de Tanger Med.

« Pour renforcer la compétitivité de nos territoires, ADM ne se contente pas d’investir dans des infrastructures et dans leur maintenance. Nous nous adaptons également aux nouveaux besoins spécifiques à chaque pôle économique et procédons aux aménagements nécessaires pour renforcer le développement économique du Maroc en s’appuyant sur son infrastructure autoroutière », a indiqué le directeur général d’ADM, Anouar Benazzouz, cité par le communiqué.

Pour sa part, le directeur de l’usine de Tanger, Ralph Sperrazza, a souligné que « les pales pour éoliennes terrestres que nous fabriquons sont principalement destinées à l’exportation vers la région d’Europe, du Moyen-Orient et de l’Afrique, ainsi que pour desservir nos projets locaux », notant que l’usine a entamé, dans un premier temps, la production de pales de 63 mètres de long, mais elle est conçue pour fabriquer des modèles beaucoup plus grands, en anticipation des développements technologiques futurs.

« Les pales qui sortiront de notre unité marocaine seront parmi les plus grandes pièces composites monobloc au monde », a-t-il précisé.

Plus grand port d’Afrique, Tanger Med offre avec sa situation géographique exceptionnelle toutes les conditions requises pour servir de manière compétitive les marchés éoliens de Siemens Gamesa.

« En réalisant des investissements stratégiques dans les infrastructures, notamment les routes et les ports, et dans les institutions qui assurent le recrutement et la formation de la main-d’œuvre, le Maroc est aujourd’hui un modèle avec des partenaires locaux de très grande qualité et des conditions excellentes pour nos investissements », a affirmé, quant à lui, le directeur général de Siemens Wind Energy, Jan Pieter Cools.

 

Rédaction
A propos Rédaction 2727 Articles
LEVERT.MA est un journal électronique marocain dont l’activité principale est la communication sur l’environnement et le développement durable avec un ancrage local et des perspectives mondiales...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*