Rabat : Débat sur le programme national de surveillance et d’évaluation de la mer et des côtes méditerranéennes

Les travaux d’un atelier sur la mise en œuvre du programme national de surveillance et d’évaluation de la mer et des côtes méditerranéennes se sont ouverts, lundi à Rabat, avec pour objectif de renforcer les capacités des institutions et des experts nationaux chargés de l’élaboration de ce programme.

Organisé par le secrétariat d’Etat chargé du développement durable, cet atelier offre l’occasion de s’informer des méthodes et des techniques scientifiques devant assurer la bonne surveillance et le calcul des indicateurs communs relatifs à la pollution et aux déchets marins.

Ce programme consiste à apporter le soutien aux parties prenantes pour planifier et coordonner les initiatives et les actions, y compris la promotion et la stimulation des synergies et des programmes d’investissement, conformément aux obligations de la Convention de Barcelone et ces protocoles, a précisé la secrétaire d’Etat chargée du développement durable, Nezha El Ouafi dans une allocution lue en son nom par le directeur du laboratoire national des études et de surveillance de la pollution (LNESP), Mohamed El Bouch.

Mme El Ouafi a, également, relevé que ce programme vise à sensibiliser les décideurs en méditerranée aux questions environnementales et au développement durable, tout en mettant à leur disposition des bases de données, des statistiques et des indicateurs nécessaires, en vue de les aider à prendre les mesures et les décisions appropriées.

La secrétaire d’Etat a, en outre, rappelé les mesures entreprises par le Maroc pour protéger la mer de la pollution provoquée par les activités terrestres, citant notamment l’adoption de la loi n° 81.12 relative à la gestion du littoral et du décret n° 2-15-769, fixant la composition, le nombre des membres, les attributions et les modalités de fonctionnement de la commission nationale de la gestion intégrée du littoral ainsi que les modalités d’élaboration du plan national et des schémas régionaux du littoral.

Dans une déclaration à la MAP, M. El Bouch a indiqué que les experts présenteront lors de cet atelier les données autour du procédé de gestion de l’observation des zones côtières en vue de renforcer les capacités des institutions et experts nationaux chargés de l’élaboration et la mise en œuvre de ce programme méditerranéen.

Cet atelier vise le suivi des indicateurs écologiques au niveau national en ce qui concerne la pollution ou la gestion des déchets marins, a-t-il dit.

Cet atelier est organisé dans le cadre d’un mémorandum d’accord signé entre le Programme des Nations Unies pour l’Environnement et le Secrétariat d’Etat chargé de développement durable, sur la base du programme d’action pour la période 2016-2017 et des décisions de la 19è Conférence des Parties contractantes à la Convention de Barcelone, en particulier celles relatives à la mise en œuvre du programme de surveillance et d’évaluation intégrées et des plans régionaux des déchets marins et de certains polluants.

Avec MAP

Rédaction
A propos Rédaction 2727 Articles
LEVERT.MA est un journal électronique marocain dont l’activité principale est la communication sur l’environnement et le développement durable avec un ancrage local et des perspectives mondiales...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*