Cet accord, qui s’étale sur une durée de 5 ans, s’assigne pour objectif de dynamiser la coopération bilatérale en vue de développer un partenariat notamment en matière d’habitat social, de la croissance des villes nouvelles, de lutte contre l’habitat insalubre, et de la mise en œuvre de la politique urbaine et de l’habitat.

En vertu de ce mémorandum d’entente les deux parties s’engagent à encourager les actions de partenariat entre les entreprises de construction et d’ingénierie des deux pays, pour la réalisation de projets communs dans l’un ou l’autre pays.

Les deux côtés œuvreront également à soutenir les entreprises de construction et des bureaux d’études dans les deux pays pour la réalisation des investissements et l’établissement de sociétés de construction ou bureaux d’études, et ce conformément à la législation en vigueur dans chacun des pays.

S’exprimant à cette occasion, le ministre de l’Habitat et de la politique de la ville, Mohamed Nabil Benabdallah a affirmé que le Maroc et la république Ougandaise s’engagent en faveur d’une étape supérieure de coopération, visant à promouvoir les échanges dans les domaines de l’Habitat, ainsi que d’améliorer les politiques de développement urbain.

Le Maroc partagera son large expérience en la matière, notamment dans les domaines de la promotion des mécanismes de coordination pour la planification et l’extension de la ville durable, ainsi que l’éradication des bidonvilles et la mise en place des logements décents et abordables pour tous, a ajouté M. Benabdallah.

Pour sa part, le ministre de l’état pour le développement urbain de la république Ougandaise, Isaac Isanga Musumba a souligné que le Maroc a fait montre d’une capacité extraordinaire dans les domaines de développement et a exprimé sa disposition de partager son expérience avec les pays africains dans ces domaines.

« L’expérience marocaine nous serait très bénéfique pour renforcer notre développement dans divers domaines, notamment la lutte contre l’habitat insalubre, le développement urbain et l’environnement », a-t-il dit.

Rappelant que le Maroc et l’Ouganda sont tous les deux membres de l’Union Africaine et de l’OIC, le ministre ougandais a indiqué que le cadre de coopération existe et il sera renforcé davantage.

De son côté la ministre d’Etat chargé du Territoire, la princesse Persis Nuamganza a exprimé sa reconnaissance envers le Maroc, « qui a tendu sa main aux pays africains pour les faire bénéficier de son expérience dans les domaines de la gestion du territoire, du développement urbain et de développement », faisant savoir que son pays aspire à conclure des partenariats entre les pays africains, et à leur tête le Maroc.

Elle a également salué les efforts du Royaume dans le domaine de l’environnement, faisant savoir que le Maroc a réussi à réduire la pollution, « un sérieux problème qui affecte le continent ».