Sénégal : Mise en œuvre de projets d’assainissement à travers le pays

508 milliards de francs CFA injectés dans la mise en œuvre de projets d’assainissement à travers le pays

Le secrétaire d’Etat à l’Hydraulique rurale, Diène Faye a annoncé la mise en place un projet de réalisation de 120.000 branchements au réseau d’assainissement sur la période de 2017 à 2021 en faveurs des ménages sénégalais. Selon lui, 508 milliards de francs CFA ont déjà été injectés dans la mise en œuvre de projets d’assainissement à travers le pays.

Aussi, d’ici l’horizon 2030, le Sénégal ambitionne d’atteindre l’accès universel à l’assainissement pour tous, conformément aux objectifs du développement durable (ODD).

M Diène Faye s’exprimait récemment à Thiès lors de la cérémonie de célébration de la Journée mondiale de l’eau portant sur le thème « Les eaux usées ».

— Les pouvoirs publics doivent davantage mettre l’accent sur la densification du réseau hydraulique dans la région de Fatick afin de permettre aux populations d’avoir facilement accès aux branchements sociaux, a plaidé mercredi le chef de la division régionale de l’hydraulique, Amadou Sall.

« Il faudra mettre l’accent sur le taux de desserte à travers la densification du réseau pour permettre aux populations d’avoir facilement des branchements sociaux », a-t-il notamment dit lors de la journée mondiale de l’eau célébrée autour du thème « Eaux usées ».

Selon lui, la région de Fatick affiche un bon taux d’accès avec une quantité largement suffisante même si la qualité de l’eau pose problème. « Le taux global d’accès dans la région de Fatick avoisine les 95% », a-t-il relevé.

–Le Programme d’amélioration des services de l’eau potable et de l’assainissement en milieu rural (PASEPAR) va construire 1.150 latrines familiales dans 54 villages du département de Fatick (centre), pour mettre fin à « la défécation à l’air libre », a-t-on appris mercredi auprès du service régional de l’assainissement.

« Le PASEPAR va réaliser 1.150 latrines dans les communes de Tattaguine, Mbellacadio et Diarrère », a assuré Saturnin Manga, le chef du service régional de l’assainissement, à l’occasion de la célébration, ce 22 mars, de la Journée mondiale de l’eau.

Le PASEPAR est financé par la Coopération technique belge au Sénégal, avec 256.445.726 francs CFA, a précisé M.Manga, ajoutant que l’exécution du projet est confiée l’ONG World Vision.

 

A propos AS Zineb 401 Articles
Journaliste du journal électronique LeVert.ma

1 Comment

  1. Le Maroc qui entretient de bonnes relations avec le Sénégal doit contribuer à la mise en place de ses systèmes ainsi que dans d’autres pays africains et arabes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.