Slow cosmétique : La cosmétique et la beauté écologique !

Slow cosmétique : La cosmétique et la beauté écologique !
Slow cosmétique : La cosmétique et la beauté écologique !

La Slow Cosmétique est une démarche écologique et éthique fondée sur une volonté commune de promouvoir un mode de consommation naturel, sain et raisonnable de la cosmétique.

Slow Cosmétique est une association dont l’objectif est de sensibiliser les personnes sur l’utilisation de cosmétiques écologiques et responsables. Le terme « Slow Cosmétique » a été créé en 2012 par Julien Kaibeck et à l’heure actuelle, l’association regroupe des bénévoles actifs et militants pour une cosmétique plus écologique et plus saine.

Les principes de la slow cosmétique

La slow cosmétique repose sur des principes simples et pour le moins compréhensibles : connaissance, bon sens et éthique.

Cette façon d’appréhender les produits de beauté demande une bonne connaissance de sa peau, de son fonctionnement et de ses besoins. Une fois que ton épiderme n’a plus de secrets pour toi, tu peux commencer à te pencher sur la formulation de tes cosmétiques.

Il faut aussi limiter le nombre de produits utilisés et leur rester fidèle pour leur donner la possibilité d’agir au mieux. Un œil critique sur la publicité agressive des marques de cosmétiques est aussi préconisé.

L’éthique est aussi l’un des chevaux de batailles de la slow cosmétique. Les produits de beauté doivent être produits et utilisés dans le respect de la Nature et de l’Homme. Dans cette vision, la slow cosmétique bannit tous les ingrédients issus de la chimie de synthèse et de la pétrochimie ainsi que tout ingrédient potentiellement polluant.

La Slow cosmétique, c’est pour qui ?

Pour tout le monde ! Tant pour une personne qui n’utilise qu’un déodorant et un savon, que pour quelqu’un qui adore la cosmétique et souhaite utiliser des matières plus nobles pour sa peau et ses cheveux. Ajoutons toutes les personnes sensibles à l’écologie, au respect de la nature. Mais aussi celles qui sont lassées de la surconsommation, celles qui sont prêtes également à fabriquer leurs propres produits de soin…

Les astuces pour s’y mettre

Tout d’abord, il faut faire un petit bilan dans sa salle de bain, en prenant le temps d’analyser les compositions des produits qu’on utilise au quotidien (à retrouver sur www.slow-cosmetique.org). Ceux qui contiennent des ingrédients dérivés du pétrole, des plastiques et des silicones, et des conservateurs, potentiellement toxiques pour la santé ou l’environnement ne sont évidemment pas recommandés !

Ensuite, on peut aussi se demander si on a vraiment besoin de tel ou tel produit et voir comment le remplacer. Par exemple, au lieu du gel douche, on utilisera un vrai savon (élaboré à froid), les cotons pour se démaquiller seront troqués contre des lingettes lavables et réutilisables, et le lait démaquillant échangé contre une huile végétale, suivie d’un hydrolat (eau florale) pour un démaquillage doux et naturel.

Les basiques indispensables de la Slow Cosmétique que sont les huiles végétales, le beurre de karité, l’argile et l’aloe vera.

Rédaction
A propos Rédaction 2828 Articles
LEVERT.MA est un journal électronique marocain dont l’activité principale est la communication sur l’environnement et le développement durable avec un ancrage local et des perspectives mondiales...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*