Un été meurtrier pour les éléphants au Botswana

Site naturel appartenant aux sites UNESCO
Site naturel appartenant aux sites UNESCO

Coincé entre la Zambie et l’Afrique du Sud, le Botswana abrite la plus grande population africaine d’éléphants en liberté, évaluée à 135.000 animaux en 2015. Devenu un paradis pour amateurs de safaris haut de gamme, le Botswana est aussi l’un des pays les plus sévères en matière de protection de la faune et de l’environnement. Jusqu’au mois de mai, ses « rangers » étaient armés et autorisés à tirer sur les braconniers. Mais en mai dernier, le gouvernement du nouveau président Mokgweetsi Masisi, en place depuis le mois précédent, a ordonné le désarmement de ces unités.

Résultat de ce changement, au moins 90 carcasses d’éléphants morts, les défenses arrachées, ont été retrouvées ces dernières semaines au Botswana, dont le gouvernement a récemment décidé de désarmer les unités chargées de combattre les trafiquants d’ivoire. Ce décompte macabre a été réalisé par l’ONG Eléphants sans frontières lors d’un recensement aérien de la population de pachydermes du pays conduit avec le ministère botswanais de la Faune et des Parcs nationaux.

Rédaction
A propos Rédaction 2850 Articles
LEVERT.MA est un journal électronique marocain dont l’activité principale est la communication sur l’environnement et le développement durable avec un ancrage local et des perspectives mondiales...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.