Vidéo. Aziz Rabbah : Il faut trouver une vocation pour la SIE dans le paysage énergétique

Aziz Rabbah, Ministre de l’Energie, des Mines et du Développement durable
Aziz Rabbah, Ministre de l’Energie, des Mines et du Développement durable

Après la rupture entre Masen et la Société d’Investissement Énergétique (SIE) en ce début d’année, la question atour de l’avenir de la SIE  se pose sérieusement !

Aziz Rabbah,  Ministre de l’Energie, des Mines et du Développement durable s’est livré à une explication autour de la question concernant l’avenir de la SIE, lors de la troisième édition du Salon International de l’énergie solaire « Photovoltaïca 2018 ».

«Sa majesté a décidé de revoir le champ institutionnel pour mieux gouverner la transition énergétique», explique Rabbah.

Pour le Ministre, il est primordial de trouver une vocation pour la SIE dans le paysage énergétique national. En attendant, des instructions ont été données au directeur général de la SIE de ne plus engager d’actions, tous domaines confondus et de transférer les dossiers d’efficacité énergétique à l’Agence marocaine de l’efficacité énergétique (AMEE).

 

A propos AS Zineb 380 Articles
Journaliste du journal électronique LeVert.ma

1 Comment

  1. A mon avis, c’est pas trop difficile ! En réalité, Masen est chargé de grands projets d’ER (comme OZZ, Midelt, etc), mais aucune institution s’occupe de projets de petite ou moyenne taille – ni dans les ER, ni dans l’EE. AMEE, qui devrait promouvoir l’EE s’est averée peu performante depuis des années. Je « fusionnerais » AMEE et SIE sous forme d’une SARL (dont le propriétaire est l’Etat) et arrêterais AMEE avec l’option d’un transfert du personnel vers la nouvelle Société (mais avec concours). La nouvelle société serait « le bras de fer » du Gouvernement pour les programmes « citoyens » en terme d’assistance technique et financier (les deux !!!) – aussi pour les programmes de subvention (Pompage solaire, chauffe-eau solaire, PV résidentiel…..) de petite taille. Comme ca, le Maroc serait équipé d’une structure comme dans les pays développés pour la promotion des ER et l’EE.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*