Video – El HAITE : La mise en œuvre de l’Accord de Paris repose essentiellement sur l’implication des acteurs non-étatiques.

Il est temps de passer de la phase de négociation entre décideurs politiques à l’étape de matérialisation des initiatives.

Hakima EL HAITE cop22 COP23
Mme Hakima EL HAITE, championne de Haut niveau pour le climat

En préparation de la deuxième édition du Sommet Climate Chance 2017 qui se tiendra à Agadir du 11 au 13 septembre 2017, le comité d’organisation a tenu une conférence de presse pour la présentation du programme de ce forum international de grande envergure. Ce rendez-vous annuel réunira l’ensemble des acteurs non-étatiques, engagés dans la lutte contre le dérèglement climatique, dans un cadre d’échange et de partage. Il a pour vocation de dessiner un état des lieux des initiatives durables au niveau mondial, favoriser un partage de connaissance au travers de retours d’expériences, mettre en focus les réussites et les difficultés rencontrées dans la réalisation des différents projets.

Lors de cette conférence Mme Hakima EL HAITE, championne de Haut niveau pour le climat, a partagé avec nous sa vision sur l’importance de cet évènement. Pour l’ex-ministre de l’environnement, le Sommet Climate Chance regroupe autour de la même table l’ensemble des acteurs responsables de la mise en œuvre de l’accord de Paris, à savoir les représentants des territoires, le secteur privé, les universités, la société civile, … Elle a également rappelé qu’il est temps de passer de la phase de négociation entre décideurs politiques à l’étape de matérialisation des initiatives qui seront portées par les acteurs non-étatiques. Selon Mme EL HAITE, ces derniers représentent un réservoir de savoir-faire, d’innovation et de financement dont on ne peut pas s’en passer. De par leur proximité avec les citoyens, ils ont un rôle majeur à jouer dans l’accompagnement au changement de la société dans sa transition vers un comportement de plus en plus écoresponsable.

Pour rappel, l’édition de cette année est co-organisé avec la région de Sous Massa dont l’engagement en matière de développement durable, notamment dans le domaine des énergies renouvelables et du tourisme durable, n’est plus à démontrer.

Rahif SADELLAH
A propos Rahif SADELLAH 56 Articles
Journaliste

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*