Davos: La Chine souligne la « responsabilité » des signataires de l’accord de Paris

Le président chinois Xi Jinping a souligné, mardi à Davos, la « grande responsabilité » de tous les signataires de l’accord de Paris sur le climat qu’il a qualifié de « victoire remportée avec difficulté ».

L’accord destiné à contenir le réchauffement sous le seuil de 2°C « est une responsabilité que nous devons assumer pour les générations futures », a déclaré le chef de l’Etat chinois en ouvrant le Forum économique mondial de Davos, en Suisse.

Il a insisté sur l’importance pour tous les signataires de « s’y tenir », faisant allusion à l’incertitude créée par l’élection du républicain Donald Trump à la présidence des Etats-Unis.

Ce discours en faveur de la mondialisation réjouit une grande majorité de l’assistance de Davos, convaincue dans son ensemble par le libre-échange. La présidente de la Confédération Doris Leuthard a elle-même souligné, en préambule du discours de Xi Jinping, le rôle prépondérant de la Chine sur la scène mondiale dont « le leadership responsable et réactif attire les regards de toute la communauté internationale », notamment dans le cadre de l’Accord de Paris sur le climat (COP 21).

Jinping a d’autre part appelé à « rééquilibrer » la mondialisation de manière à la rendre « plus forte, plus inclusive et plus durable ».

« Toute tentative visant à stopper les échanges de capitaux, technologies et produits entre pays est impossible et à rebours de l’Histoire », a affirmé le président de la deuxième puissance économique mondiale dont c’est la première participation au World economic forum.

Il a dans ce contexte estimé que « personne n’émergera en vainqueur d’une guerre commerciale », tout en admettant que la mondialisation était une « lame à double tranchant » qui pouvait avoir des conséquences négatives et qu’il fallait la « rééquilibrer ».

Trump a promis d’abandonner l’accord de libre-échange transpacifique (TPP) signé en 2015, d’ériger des barrières douanières avec le Mexique et la Chine, de même qu’il a affiché son hostilité à l’égard de l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

Le Forum annuel de Davos réunit des dirigeants d’entreprises, des décideurs politiques et des artistes. L’édition 2017 se tient à un moment caractérisé par une hostilité croissante d’une part des populations occidentales envers la mondialisation.

L’événement, placé sous le signe de la responsabilité des leaders, a été marqué par la publication d’une étude montrant que le revenu annuel médian a reculé dans les pays avancés sur cinq ans.

De l’avis des experts, la réunion annuelle du WEF offre l’opportunité pour Pékin de participer à la redéfinition du paysage économique mondial face aux États-Unis dont le nouveau président républicain Trump entre en fonction le 20 janvier.

Rédaction
A propos Rédaction 2224 Articles
LEVERT.MA est un journal électronique marocain dont l’activité principale est la communication sur l’environnement et le développement durable avec un ancrage local et des perspectives mondiales...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*