Lancement à Dakar du programme TyCCAO pour le contrôle et la valorisation du typha

Lancement à Dakar du programme TyCCAO pour le contrôle et la valorisation du typha
Lancement à Dakar du programme TyCCAO pour le contrôle et la valorisation du typha

Le programme « Typha Combustible Construction Afrique de l’Ouest » (TyCCAO) a été lancé officiellement, mercredi, au siège de l’Organisation de Mise en Valeur du fleuve Sénégal (OMVS) à Dakar.

Initié lors de la Conférence internationale sur le Climat de Paris (CoP21), par des structures sénégalaises, françaises et mauritaniennes, le projet TyCCAO vise à réduire la prolifération du typha qui envahit les lacs, les cours d’eau et les canaux d’irrigation du bassin du fleuve Sénégal et à contribuer au développement de combustibles à base de typha par la production de charbon végétal et de matériaux pour l’isolation thermique et l’efficacité énergétique des constructions.

Le typha est un roseau à croissance rapide qui prolifère dans le bassin du fleuve Sénégal depuis la construction du barrage de Diama en 1986, réalisé pour limiter la salinisation des terres agricoles, explique un communiqué des organisateurs, notant que la prolifération exubérante du typha pose aujourd’hui un vrai problème environnemental.

Afin de remédier à cette situation, le programme TyCCAO prévoit d’affiner la connaissance de la biologie du typha pour en maîtriser les risques de prolifération incontrôlée et pour en étudier sa valorisation.

De même qu’il vise notamment à favoriser l’accès à une énergie de substitution, à partir de typha (charbon végétal), à contribuer au développement de bâtiments à faible impact environnemental en favorisant l’utilisation de matériaux de construction locaux à base de typha et à sensibiliser les acteurs institutionnels, décideurs publics, industriels, chercheurs et entrepreneurs locaux, et dynamiser les coopérations inter/intra-sectorielles et transfrontalières.

Le programme TyCCAO qui bénéficie d’un financement du Fonds français pour l’environnement mondial (FFEM), a été élaboré en partenariat avec le ministère sénégalais de l’Environnement et du Développement Durable, le ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères par l’intermédiaire de l’ambassade de France à Dakar, le Groupe de Recherches et d’Echanges Technologiques (GRET), BioBuild Concept (BBC), l’Agence française de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME) et l’Organisation de Mise en Valeur du fleuve Sénégal (OMVS).

Avec MAP

Rédaction
A propos Rédaction 2812 Articles
LEVERT.MA est un journal électronique marocain dont l’activité principale est la communication sur l’environnement et le développement durable avec un ancrage local et des perspectives mondiales...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*